AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Réponse: version énervé (par Line)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 135
Date d'inscription : 28/04/2006

MessageSujet: Réponse: version énervé (par Line)   Lun 1 Mai - 18:04

Régis est étudiant en art du spectacle à Arles. Cette nuit, il s’est réveillé toutes les heures puis il a ensuite cassé le bol de sa cafetière. Bref la journée a mal commencé. Il part donc pour le cours de cirque, il est 9h18, il est vraiment en retard.
Mais en arrivant, tout un attroupement est sous le chapiteau et le cours n’a pas commencé. Il s’est passé un drame, il en est sur. Le clown Auguste s’approche de lui :
- « Il y a eu un problème ce matin, c’est Mme Brodie, elle se trouvait sous le fil quand le funambule a perdu l’équilibre. En entendant crier au dessus de sa tête, elle a levé les yeux mais a compris trop tard. »
Régis est un peu abasourdi par ce qu’il vient d’entendre. Il pense à Paul son ami qui est resté dormir ce matin. Mme Brodie est sa mère quand même.
Auguste (et oui c’est aussi son prénom) reprend :
- « Ecoute, il faudrait aller prévenir Paul, je sais que vous êtes proche, tu serais le mieux placé. Enfin, c’est ce que tout le monde pense. »
Sans écouter la fin de ce qu’Auguste avait à dire, Régis repart. Il se demande bien comment il va annoncer une chose pareille, c’est horrible. En plus il n’est pas en état, il est énervé, sa tension est montée au fil de la matinée et des évènements.
Sur le chemin, il fume au moins quatre cigarettes, ce qui est beaucoup compte tenu que la maison est à 500 mètres. Il se retrouve devant la porte, tousse un peu (normal avec toutes ses clopes), il s’éclaircit la voix puis se met à avoir un rire nerveux, il n’y peut rien et s’en veut mais il pense à la situation. Il vient de se souvenir de Mme Brodie à l’Institut du Monde Arabe, sur la passerelle en verre, elle n’avait pas voulu traverser tellement elle avait peur du vide. C’est quand même un comble.
Régis a du mal à se contenir, il doit pourtant réussir à se calmer, il ne peut annoncer une chose pareille en rigolant, Paul va croire qu’il se poque de lui. Régis a le cœur qui bat de plus en plus fort.

La journée a mal commencé mais elle continue en empirant.

Régis ouvre la porte, voit Paul et s’approche de lui :
- « Salut, euh, faudrait que je te parle, euh, tu vois, euh, enfin, euh… On va s’asseoir avant. »
- « Ouais salut, qu’est-ce que t’as, t’es bizarre, tu m’as l’air bien énervé aujourd’hui. Oh là là calme toi. »
Régis entraîne Paul sur le canapé. Il allume (encore) une cigarette mais finalement il l’écrase.
- « Ecoute moi, Il s’est, enfin tu vois ce matin, quand je suis parti….. En fait, voilà, il y a eu un problème, enfin non, pas un problème mais plutôt un …. »
- « Un quoi tu commences à m’agacer à bégayer comme ça, en plus tu me fais peur. »
- « Ben oui je sais, mais t’as raison, je vais me calmer pour t’expliquer. »
En disant ces mots, il repense à la phobie de Mme Brodie, il se dit que c’est quand même un comble et a encore envie de sourire. Mais il ne faut pas, il doit tout lui expliquer au plus vite.
- « Bon je me lance alors voilà, ce matin, je suis parti super en retard à mon cours mais quand je suis arrivé, ça n’avait pas commencé. Il y a eu un accident avec le funambule. »
- « C’est tout, tu me gonfles depuis tout à l’heure pour un mec que je connais même pas, t’es vraiment lourd. En plus, ton funambule, il couche avec ma mère depuis des mois, elle a dit à mon père la semaine dernière qu’elle partait vivre avec, alors ça m’arrange qu’il se soit fait mal, bien fait. En plus, ma mère a le vertige alors partir avec un funambule, c’est bizarre non ? »
Régis est de plus en plus mal à l’aise. Comment va-t-il faire si Paul n’arrête pas de lui couper la parole ?
- « Ecoute Paul, j’ai un truc important à te dire alors arrête de me couper, c’est déjà pas facile, et en plus tu me gonfles avec les histoires de fesses de ta mère. »
Régis décide de se lancer et de tout raconter d’un trait sans réfléchir et sans se laisser couper la parole.
- « C’est pas compliqué, ce matin, ta mère a été tué par le funambule qui est tombé de son fil. Elle n’a pas souffert du tout, elle est morte sur le coup. Les policiers ont du prévenir ton père, tu devrais aller le rejoindre. »
Paul a le vertige, il n’arrive pas à se lever du canapé, il regarde par la fenêtre et entend les oiseaux siffler sur l’arbre. Sa vie a basculé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://riendetel.cultureforum.net
 
Réponse: version énervé (par Line)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la Version Original de cyrano de bergerac edmond rostand
» Toutes les version de Dragon V1
» Code QR ou ID LINE pour l'application Tsum Tsum
» Link version fille
» les version RMNET et PPP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rien de tel que jouer aux jeux ! :: Sujet 2 Exercices de style(2) (par Jérôme)-
Sauter vers: