AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La saga de l'été ... (réponse d'Amy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amy



Nombre de messages : 671
Localisation : De retour chez les cigognes
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: La saga de l'été ... (réponse d'Amy)   Jeu 17 Juil - 22:12

... et (vu combien je suis ambitieuse sur ce projet-là) celle de l'hiver aussi.

J'ai le plaisir d'inaugurer pour vous, ce soir, la saga théâtrale de l'été.
Un grand merci aux comédiens (inscrits sur ce forum), sans qui l'écriture de cette pièce n'aurait pas été possible. Ils ont été ma source d'inspiration. (Et ils risquent de le regretter ! Twisted Evil )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy



Nombre de messages : 671
Localisation : De retour chez les cigognes
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Acte 1   Jeu 17 Juil - 22:21

Acte 1, scène 1
La scène est plongée dans l'obscurité. La voix de Tchoumy est diffusée dans plusieurs haut-parleurs.


TCHOUMY - Oyez, oyez, braves gens ! N'ayez crainte, je cogite dur sur le sujet 21. La sortie mondiale est prévue pour lundi prochain (avant première dimanche soir à 20h30, mais sans le réalisateur). (Il marque un temps.) Un vrai blockbuster, moi je vous le dis.


Acte 1, scène 2
On entend courir plusieurs personnes au loin, les bruits de pas se rapprochent, puis s'arrêtent. Les coureurs reprennent leur souffle. La scène s'illumine. Un long couloir le long duquel des portes sont régulièrement disposées s'étend à l'infini de part et d'autre de la scène. L'une des portes fait face au public. On peut y lire l'inscription "SUJET 21". Au dessus de la porte on aperçoit une horloge indiquant le jour et l'heure. Nous sommes jeudi 10 décembre 2008, il est 19h12. Jérôme est assis devant la porte. Orlamonde et Amy sont debout à ses côtés. Ils sont encore un peu essoufflés.


JÉRÔME - J'avais déjà fait ça pour Starwars épisode 1, vous savez ?

ORLAMONDE - Ah ouais ?

JÉRÔME - Ouais, Pendant trois semaines, moi et un groupe de potes avons attendu devant le cinéma pour avoir les premières places.

Les filles semblent intriguées.

AMY - Oh ?

ORLAMONDE - Mais... Comment vous faisiez pour les besoins quotidiens? Toilettes, se laver, manger...

JÉRÔME (nostalgique) - Eh bien nous avions un téléphone portable pour commander des pizzas, une bouteille vide pour se soulager. Nous changions souvent de bouteille, bien sûr. Et, ma foi, nous ne nous sommes pas lavés avant le générique de fin.

Amy et Orlamonde se regardent, l'air franchement écœurées.

AMY - Euh...

ORLAMONDE - Beurk !

JÉRÔME - Mais nous avons pu avoir, grâce à cela, les premiers tickets ! Et pour avoir la même chance cette fois-ci, avec le sujet 21, je porte sur moi mes sous-vêtements fétiches que je ne lave jamais. Je les avais déjà pour Starwars Episode 1.

Un silence pesant s'installe.

AMY et ORLAMONDE - Argh, fuyons !

Elles prennent leurs jambes à leur cou. Une fois hors de vue, Jérôme se tourne vers le public et sourit.

JÉRÔME - Bien sûr, c'est faux. Je ne porte que des vêtements propres. Cette tactique avait déjà marché pour avoir les premiers tickets de l'Episode 1... (Il s'adosse alors confortablement au mur, les mains derrière la tête.) Et maintenant, je suis au calme.


Acte 1, scène 3
Même endroit. L'horloge indique que nous sommes dimanche 13 décembre 2008, 18h08. Orlamonde surgit de nulle part. Jérôme, toujours assis devant la porte, sursaute.


ORLAMONDE - T'es quand même con, ça fait deux jours que tu fais la queue tout seul devant cette porte !

JÉRÔME - Eh oui, c'est vrai que je n'avais pas vu les choses sous cette angle... Mais je suis quand même le premier. Na ! (Il tire la langue.)

ORLAMONDE (peu convaincue) - Certes... (En tournant les talons et faisant un signe de la main à Jérôme pour marquer son départ.) Bon, je repasserai ce soir.

Elle sort.


Acte 1, scène 4
Il est maintenant 19h39. Jérôme est endormi. On distingue à ses côtés une vieille machine à écrire et une pile de feuilles de papier d'une cinquantaine de centimètres de haut. L'arrivée d'Orlamonde le réveille.


JÉRÔME (somnolent) - Salut Orla ! (Il replonge dans le sommeil, lutte pour se réveiller et ajouter quelques mots.) Et puis je ne suis pas con, je rattrape mon retard en écriture.

Jérôme se secoue davantage et se remet à son écriture. Orlamonde s'assied à côté de lui pour regarder par dessus son épaule. L'incroyable vitesse de frappe de Jérôme produit un ronronnement qui endort rapidement Orlamonde. Tit-Vinz fait alors son entrée. Il porte un énorme sac à dos. Jérôme reste totalement absorbé par son œuvre littéraire.

TIT-VINZ - Mais, mais, vous attendez quoi ici ? Il va se passer quelque chose ? (Il sort de son sac à dos un tabouret pliant, et s'installe.) Visiblement, ça a l'air chouette, je reste aussi !

Jérôme cesse de taper un instant et lève la tête pour voir le nouvel arrivant.

JÉRÔME - Vinz ? Tiens, t'as un tabouret ? On se fait un loup-garou ?

Tit-Vinz le foudroie du regard.

JÉRÔME - Non ? Bon, tant pis. A tout'.

Jérôme se remet à taper en émettant des grognements indistincts et en singeant des pattes griffues s'enfonçant dans une chair imaginaire tout en rigolant par à-coups. La prestation de Jérôme semble avoir inquiété Tit-Vinz. Orlamonde, que les grognements ont réveillé, fait semblant de continuer à dormir, terrorisée.


TIT-VINZ (hésitant) - Euh... Bonjour quand même...

Jérôme continue à écrire, totalement absorbé par son travail. Le vrombissement des touches de la machine à écrire fait son effet sur Tit-Vinz qui s'endort à son tour. Orlamonde profite de l'intense concentration de Jérôme et du profond sommeil de Tit-Vinz pour s'éclipser discrètement.


Acte 1, scène 5
L'horloge affiche 21h38.
Bibz fait son entrée, essoufflée, deux énormes sacs de pop-corn à la main. Tit-Vinz est réveillé et Jérôme a cessé d'écrire.


BIBZ - Salut tout le monde ! Désolée pour le retard ! Mais j'ai le pop-corn ! (Elle tend les sacs aux deux autres.) Ça commence quand ? On a le temps pour une petite belote ou bien ?

JÉRÔME - Merci, j'ai déjà du pop-corn. (Il secoue un petit sachet de grains.) Mais quelqu'un a du feu ?

BIBZ - Alors, on attend quoi ?

TIT-VINZ (encore un peu endormi) - Le déluge.

JÉRÔME - Le déluge de talent, bien sûr. (Il hurle en direction de la porte.) Alors ? Il est plus de 20h30 et toujours rien ! On attend, nous !


Acte 1, scène 6
L'horloge affiche 23h12. Orlamonde entre sur scène. Les lieux sont vides. Elle regarde autour d'elle, dépitée. Puis elle ramasse quelques grains de pop-corn par terre, hausse les épaules et repart. Peu après, une porte portant l'écriteau "WC" s'ouvre. Jérôme en sort, ferme la porte et retourne se poster devant la porte du sujet 23.

Acte 1, scène 7
Lundi 14 janvier 2008, 04h23. Jérôme est affalé sur le sol, Il tente de rester éveillé, mais n'y arrive plus. Il trouve tout de même assez de force pour articuler très lentement.


JÉRÔME - Bon, ben le sujet aurait dû être là il y a maintenant sept heures et on ne voit toujours rien venir. J'abandonne l'attente et bonne nuit sur le sol aux gens de bonne exactitude ! (Il sombre dans un sommeil agité.) Rzzzzz...


Acte 1, scène 8
L'horloge indique maintenant 12h44. Une partie du décor du forum remue et s'agite. On entend le bruit d'une fermeture éclair. C'est un sac de couchage aux couleurs du forum qui, il y a quelques instants, se confondait parfaitement avec le décor. Tit-Vinz s'en extirpe avec difficulté. Il baille, s'étire et regarde aux alentours. Rien. Si ce n'est Jérôme qui dort. Manifestement encore léthargique, Tit-Vinz fouille dans son sac à dos et en sort une bombe de peinture. Il contemple le décor.


TIT-VINZ (murmurant) - Ni dieu, ni maître ? (Un temps.) G33K P0W3R ?

Il réfléchit encore un peu avant de taguer un premier slogan annonçant "BIBZ PRÉSIDENTE !". Puis il continue sur sa lancée en inscrivant "TCHOUMY, LE SUJET !" Une fois son travail terminé, il lit ses deux slogans, l'air satisfait, et retourne dans son sac de couchage. Il disparaît, le camouflage étant à nouveau en parfait alignement avec le forum. Jérôme se réveille quelques instants plus tard et avise les lettres "BZ PRÉS" tagguées sur son pull-over. Il secoue la tête, l'air désapprobateur.


Dernière édition par Amy le Jeu 17 Juil - 22:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy



Nombre de messages : 671
Localisation : De retour chez les cigognes
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Acte 2   Jeu 17 Juil - 22:32

Acte 2, scène 1
Une vaste salle de réunion. Au fond de la pièce, une porte surmontée par un écriteau "BONJOUR A TOUS" et par une horloge indiquant la date et l'heure. Nous sommes lundi 14 janvier, 20h00. Des chaises sont disposées en arc de cercle. Amy, Bibz, François, Jérôme, Le Chat Des Voisins, Orlamonde, Plaf, Sed, Tchoumy et Tit-Vinz sont assis, l'air grave. Tchoumy se lève, déplie un exemplaire du journal Le Monde et s'éclaircit la gorge.


TCHOUMY (lisant un article du journal à haute voix) - Coup de théâtre pour le sujet 21. Hier soir à 20h30 des centaines de personnes se sont pressées devant le forum "Rien de tel" pour voir l'avant-première du sujet 21. Le premier sujet de Tchoumy a connu ces derniers jours un engouement sans précédent et, ce, malgré le secret qui l'avait entouré pendant toute la durée de sa réalisation. Mais l'événement tant attendu n'a pas eu lieu. Les fans se sont retrouvés devant porte close et ont du rentrer chez eux les mains vides. L'administration du forum n'a voulu faire de commentaires, mais, d'après plusieurs sources, il s'agirait d'un cambriolage. Le bouclage total du quartier par les autorités confirme cette théorie. (Il repose le journal et regarde les membres réunis autour de lui.) Chers amis, vous devez certainement vous demander pourquoi il n'y a pas eu d'avant-première hier soir. La réponse est aussi simple que terrifiante... Le sujet 21 a été volé et le coupable se cache parmi nous ! Le sujet était en ligne durant quelques secondes avant que quelqu'un ne le vole... Alors voilà, il ne nous reste plus qu'une seule chose à faire : retrouver le coupable et le sujet avant le 4 février. Si d'ici là, l'enquête n'a pas abouti, le FBI prendra le relais. Et nous ne voulons pas que ces gens-là fouillent les moindres coins et recoins de notre bien aimé forum. N'est-ce pas ? (Les autres membres approuvent. Il poursuit.) Chers amis, l'heure est grave. L'avenir de ce forum est entre nos mains !

Silence pesant. Le calme dégénère rapidement en brouhaha général. Les membres discutent entre eux avec véhémence. Orlamonde se positionne face au public.

ORLAMONDE (au public) - Boudiou, on a volé le sujet ! Je parierais que c'est un coup de ... Non, je ne dirai rien pour ne pas laisser d'indices. Après tout, il s'agit d'une enquête. Il y a peut-être une récompense à la clé. Et déjà que j'ai partagé au jeu des définitions ... (Elle se retourne vers François, l'air fâchée.) Il est hors de question que je recommence. (A Tchoumy, qui n'entend pas, trop occupé à se disputer avec les autres.) D'ailleurs Tchoumy, il y a bien une récompense ? Est-ce que tu sais déjà ce qu'on fera du voleur ?

Elle rejoint les autres en protestant avec véhémence, tandis que Tit-Vinz prend sa place.

TIT-VINZ (au public) - Il est temps d'envoyer les meilleurs enquêteurs sur le coup ! Mais qui a bien pu faire ça ? Qui ?

Il retourne se mêler au pugilat général et Jérôme prend sa place.

JÉRÔME (entre ses dents, murmurant à l'adresse du public) - Plus de vingt personnages, plus de vingt lieux... Ça fait... (Il pianote sur sa calculatrice, puis abandonne, dépité, et interpelle Plaf.) Plaf ! Aide-moi. Il y a de l'exponentiel dans la formule et ma calculatrice n'a pas assez de chiffres pour afficher le nombre de possibilités. (Plaf ne l'entendant pas, trop occupé à converser avec le groupe, Jérôme quitte la pièce, sa machine à écrire sous le bras. Il se retourne furtivement avant de refermer la porte sur lui.) Bon, j'ai une idée, alors à bientôt.

Il sort. Orlamonde, qui a remarqué le départ de Jérôme, retourne se poster face au public.

ORLAMONDE (au public) - Mais pourquoi Jérôme s'enfuit-il dans un lieu secret inconnu de qui que ce soit juste après un tel vol ? (Un temps.) Et Amy ? Ou est passée Amy ? Elle est louche, elle aussi...

Amy, qui a entendu qu'on parlait d'elle, rejoint Orlamonde.

AMY (à Orlamonde) - Elle est là Amy, elle se remet doucement du choc et soutient moralement son cher et tendre ! Après tout c'est son sujet qui a été volé ! A cette terrible accusation, je n'aurai qu'une réponse, une question en fait : qui, à cette heure tardive, à part notre chère administratrice, avait les clés du forum ? Qui a tous les codes d'accès ? Qui peut faire ce qu'il (Elle marque un temps, suspicieuse.) ... ou elle ... veut de ce forum ? Non, je ne me joindrai pas à vous dans cette course aux suspicions. (Elle ajoute avec une toute petite voix.) Et ce n'est vraiment pas gentil de se moquer de mon strabisme !

ORLAMONDE (à Amy) - Sache, chère amie, que je ne suis pas la seule à avoir les clés du forum : Plaf les a. Mais il a du les perdre depuis. Tit-Vinz aussi. Il me les avait demandé il y a quelques temps sous un prétexte fallacieux, il voulait veiller à la sécurité qu'il disait...

AMY (narquoise, au public) - C'est réussi...

ORLAMONDE - Sachant que Tit-Vinz connaît personnellement plus de monde sur ce forum que moi-même, il n'est pas impossible qu'il leur ait transmis les clés à eux aussi. (Elle se tourne vers le public.) Et si voler le sujet 21 était la première étape pour conquérir le monde ? Cette idée m'effraye au plus haut point, je vais aller me faire une tartine de Nutella pour me requinquer un peu, tiens.

Amy retient Orlamonde un instant, l'implorant à genoux.

AMY - Ô vénérable administratrice, pardonnez-moi d'avoir douté de votre grandeur. Le misérable vermisseau que je suis n'a pas été capable de voir plus loin que le bout de son nez. Merci de m'avoir ouvert les yeux sur la cruauté de ce monde. Me voilà sortie de l'ignorance.

Orlamonde sort de la pièce, triomphante, un immense sourire aux lèvres.

AMY (au bord des larmes, au public) - En fait, je crois que je préférais faire l'autruche. (Elle poursuit en regardant tour à tour Bibz, Plaf et Tit-Vinz.) Ça fait trop de suspects que j'apprécie !

Tit-Vinz la rejoint près de la scène.

TIT-VINZ (à Amy) - Mon cœur saigne Bud... Moi, voler un sujet ? Je suis incapable de voler, à tel point que je n'arrive même pas à voler dans les plumes de quelqu'un. Bon il est vrai que je prends l'avion. Mais c'est lui qui vole, pas moi ! Or donc, je suis innocent du crime dont on m'accuse. Je ne nie pas certaines velléités à conquérir le monde, mais de là à voler un sujet. Je le répète, mon cœur saigne. Et toi, Amy, comment peux-tu prêter foi à ces allégations. Tu quoque ? (Amy fond en larmes et s'enfuit rejoindre les autres. Tit-Vinz se retrouvant seul, s'adresse au public.) Puisqu'il le faut, je trouverai l'infâme qui a osé commettre ce forfait ! J'en appelle aux mânes de Sherlock Holmes et de Fantômette ! A moi, esprit du club des 5, à moi Dagobert. Que le grand Scoubidou vienne à mon aide !

Il part rejoindre les autres. Le pugilat dégénère peu à peu. Une plaque d'égout située face à la scène bouge soudainement. Elle s'ouvre et on voit apparaître la tête de Jérôme.

JÉRÔME (au groupe, mais personne ne l'entend) - Au fait, comme ça en passant, pourrait-on arrêter de se suspecter les uns les autres ici ? Parce que ça coupe l'herbe sous le pied de l'enquête de certaines personnes... (Il dresse l'oreille, replonge dans les égouts avec un "Plouf" sonore. Ses cris résonnent dans le sous-sol.) Hep, toi, je t'ai vu ! Qu'est-ce que tu as sous le bras ? Ça ressemble à un sujet ! Non, reviens là ! Stop ! (Enorme fracas. Jérôme se vante, manifestement content de lui.) Ha ! Ha ! C'était un placage au sol digne de Chabal. ("Pting, pting, pting". Jérôme poursuit, ironique.) Oups, je vous ai cassé des dents Monsieur le méchant voleur de sujet ? (Un temps. Jérôme est confus maintenant.) Oh, pardon ! C'est vous Monsieur le facteur ? (Un temps.) Tenez, je vous rends votre catalogue. (Un temps, des bruits de pas qui s'éloignent.) Mes amitiés au chien des voisins !

La foire d'empoigne se poursuit. Jérôme remonte à la surface complètement déconfit et referme le couvercle de la bouche d'égout. Peu après, Orlamonde revient avec une moustache de chocolat. Ils rejoignent tous deux les autres. Pendant tout ce temps, le brouhaha général n'a pas cessé d'enfler. Les membres du forum se disputent avec véhémence et ne sont pas loin d'en venir aux mains.

FRANÇOIS (élevant à peine la voix, avec une immense autorité naturelle) - Stooooop ! (Les autres se taisent, médusés. François, profitant de ce silence, poursuit sur un ton normal.) Ça ne peut pas continuer ! Nous n'arriverons à rien comme ça ! Je suggère que nous ordonnions immédiatement une réunion extraordinaire.

ORLAMONDE (attirant l'attention des autres) - Je viens d'avoir une excellente idée ! Faisons sur le champ une réunion extraordinaire !

Murmures dans la salle.

AMY (à la cantonade) - Qu'elle en a de bonnes idées notre administratrice !

Les autres approuvent, à part François qui secoue la tête l'air désapprobateur. Tout le monde s'assied. Orlamonde préside.

ORLAMONDE - Des suggestions ?

TCHOUMY - Et si nous faisions appel à de vrais enquêteurs ? Qui pourrait mieux nous aider que des professionnels ?

TIT-VINZ - Oh oui ! Et on pourrait engager un détective chacun, pour être sûrs du résultat. Le coupable ne pourra jamais graisser la patte à tous les enquêteurs.

ORLAMONDE (enthousiaste) - J'ai une idée ! Nous allons engager chacun un enquêteur différent. Comme ça personne ne pourra contester le résultat de l'enquête, qui sera forcément impartial !

TCHOUMY (éberlué) - Mais c'est ce que Tit-Vinz et moi venons juste de ...

Amy donne un coup de coude à Tchoumy, le fusille du regard et lui coupe la parole.

AMY (béate d'admiration, à Orlamonde) - Oh ! Quelle idée de génie, chère administratrice ! Tu es simplement merveilleuse.

Toute l'assistance approuve, sauf Tchoumy et Tit-Vinz qui se regardent, consternés. Orlamonde est manifestement satisfaite de l'intervention d'Amy.

ORLAMONDE - Il est 22 heures. C'est un peu tard pour contacter nos agents. Je propose que nous nous en occupions dès demain matin. Ainsi, l'enquête pourra démarrer mercredi à 9 heures. Ça vous convient ?

LES AUTRES (en chœur et enthousiastes) - Oui !

AMY (avec un sourire enjôleur) - Tu es la meilleure, chère Orlamonde !

ORLAMONDE - A dans deux jours, alors !

Ils se lèvent tous et se dirigent vers la sortie en discutant les uns avec les autres. On entend ça et là des bribes de la conversation, des noms d'enquêteurs célèbres surtout. Noir.

(à suivre...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La saga de l'été ... (réponse d'Amy)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La saga de l'été ... (réponse d'Amy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Saga des Vikings
» La saga de L'Epouvanteur de Joseph Delaney
» À propos de la saga Twilight
» La Saga des sorcières Mayfair [Anne Rice]
» [saga mp3] Reflets d'Acide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rien de tel que jouer aux jeux ! :: Sujet 21 : Pièce... à conviction (par Tchoumy)-
Sauter vers: