AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mars (Ezekiel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ezekiel



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Mars (Ezekiel)   Jeu 16 Avr - 22:50

La vallée ployait sous le poids du vent qui s’engouffrait à pleins poumons dans ces veines encore glacées. Les arbres craquaient lorsque les bourrasques transperçaient l’écorce encore engourdie. Du haut des glaciers, le cirque de l’aube valait bien la peine que le soleil fut si long à éclore.

A peine la goutte tomba-t-elle de si haut que les névés glosaient déjà sur l’impertinence de l’allure sans même respecter l’audace. Défenestrée de son stratus, gorgée de vie, elle n’avait d’autre choix que de croire à sa destinée. « Elle n’y plongera jamais ».

Le fracas de l’impact la bouleversa somme toute suffisamment pour qu’elle crût perdre ici toutes ces chances. Mais la nature est coriace, sitôt que sa survie est en jeu. La rosée frémissante sait ce que le gypaète craint : se rassembler pour poursuivre, pour espérer. Alors le chemin devait de nouveau se tracer malgré les escarpes en contrebas. Les moqueries des congères luisantes se faisaient plus pressantes. « Elle n’y plongera jamais ».

Pour l’heure, cette goutte se moquait de ces prairies marmotteuses tant elle craignait avant toute chose l’inévitable glisse sur les pentes gelées des glaciers revanchards. Si éternels qu’ils fulminaient de se voir disparaître chaque année qu’ils en haïssaient désormais la vie : ils feraient tout pour la décourager de poursuivre son chemin. « Elle n’y plongera jamais ».

Tel l’oracle que la perle de pluie désirait tant rencontrer, le fleuve se réveillait de sa torpeur hivernale avec lenteur mais panache. Il faisait taire déjà les bruants. Majestueux et imposant, il roulait désormais vers l’horizon dans un fracas assourdissant. Un peu plus tôt, les dernières glaces gelées qui l’avaient jadis submergé avaient lâché prise et se laissaient porter par le courant violent ainsi libéré. Les eaux charriaient ainsi leurs anciens bourreaux et la goutte enviait ces flots de liberté. « Elle n’y plongera jamais ».

Les rumeurs de la vallée lorgnaient vers cette intrépide éclat cristallin qui défiait désormais la pente gelée désormais menacée par les rayons d’un soleil jeune. Il fallait accepter à franchir unes à unes les escarpes glacées qui hier encore pétrifiaient sur places les imprudents, les gouttes de pluie tombées précipitamment en croyant parvenir au lit du seigneur fleuve. « Elles n’y plongeaient jamais ».

Mais la lumière éclatante qui aujourd’hui réveillait la vallée ne laissait de doutes qu’aux monstres aigris, au glacier craquant et sa mère montagne, peu pressés de voir réapparaître ces colonies de couleurs et de cris qui règneraient en maître durant une nouvelle saison. Le printemps était aux portes de la vallée et ne se donnait pas la peine de laisser un répit aux tenanciers de la saison morte bientôt dépossédés. La goutte pluie se faufila timidement sur une tige de serpolet et se laissait déposer sur le cours bouillonnant du fleuve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mars (Ezekiel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PC Medion chez Aldi le 31 mars (€599,00)
» Veronica Mars [Trina Echolls]
» Life on Mars / Ashes to Ashes
» Exposition Japon à la foire de Lyon du 19 au 29 mars 2010
» Dragon V4 (sortie mars 2010)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rien de tel que jouer aux jeux ! :: Sujet 28 : "Le monde a commencé sans l'homme, et il s'achèvera sans lui." (par Ezekiel)-
Sauter vers: