AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Origine de certaines expressions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nouni

avatar

Nombre de messages : 496
Age : 35
Localisation : Krummes Elsass
Date d'inscription : 10/10/2009

MessageSujet: Origine de certaines expressions   Lun 24 Jan - 14:17

Un petit post pour évoquer la richesse de la langue française et de ses expressions parfois historiques, parfois imagées...

(je reprends une explication d'un autre post comme introduction)

L'argent n'a pas d'odeur
L'Empereur romain Vespasien avait créé un impôt spécial concernant la collecte de l'urine utilisée par les teinturiers pour préparer les étoffes avant de les mettre en couleur ou, quelquefois, pour dégraisser les laines, les étoffes, et ouvrages faits de laine, comme draps, ratines, serges, bas, bonnets, etc. Moqué par con fils Titus (empereur suivant) pour cet impôt, il aurait répondu : « L'argent n'a pas d'odeur » (« pecunia non olet »), phrase devenue proverbiale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouni

avatar

Nombre de messages : 496
Age : 35
Localisation : Krummes Elsass
Date d'inscription : 10/10/2009

MessageSujet: Re: Origine de certaines expressions   Lun 24 Jan - 14:18

Trier sur le volet
Au Moyen Age, le "volet" était un tissu ajouré qui servait de tamis pour trier les graines. Au XVe siècle, il se transforma en une assiette de bois dans laquelle on triait les pois et les fèves. "Trier sur le volet", c'est donc "trier méthodiquement", opérer une sélection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jérôme

avatar

Nombre de messages : 1489
Age : 35
Localisation : Il n'y a que Maille qui Mayence.
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Canoniser   Lun 24 Jan - 15:11

Ah, ça peut être interressant ce truc. Pour l'étrenner sans tarder je me permets de reposter ici quelque chose que j'avais déjà mis ailleurs. C'était pour une définition de mot, mais on peut considérer que "canoniser" est en soit une expression. Et j'aime bien son histoire.



canoniser - transitif 1er groupe (conjugaison)
Mettre dans le catalogue des saints, suivant les règles et avec les cérémonies pratiquées par l’église.


« Ah, merci Jérôme, t'es un saint! »
« Oui, je sais, on va bientôt me canoniser. »
« Te...? »
« ... Canoniser. Quand l'Eglise proclame officiellement que quelqu'un est Saint. Comme Saint Jérôme, Sainte Lucie, Saint Glinglin... »
« Pourquoi 'canoniser'? »
« Ah, oui, tiens... »


Canoniser... L'Eglise et son Pape ont souvent de drôles d'idées (par exemple utiliser du vin blanc comme « sang du Christ »), mais qu'un saint doive être canonisé semble repousser leurs limites. Je me suis souvent demandé quelles étaient les origines de ce verbe, et pourquoi un saint devait forcément l'être.
Canonisé. D'abord, quel type de canon utilise-t-on pour canoniser quelqu'un? Est-ce que ça fait mal? Est-ce un canon du type qui tire des projectiles (cela voudrait dire que les saints sont des boulets...) ou bien un canon de beauté? Je sais que certaines saintes étaient belles à faire se damner, eh bien, un saint, mais de là à dire qu'il faut être d'une beauté à couper le souffle pour devenir saint c'est pousser le bouchon un peu loin. Je pense que l'Eglise a d'autres critères de sélection que ceux d'une agence de mannequins.
Canon... Comme on ne devient pas saint sur un champ de bataille, cherchons les autres usages que pourraient avoir un canon.
L'une des explications données par un ami était que, lorsque l'administration du Vatican proclamait que quelqu'un était saint, on tirait des coups de canon en son honneur, pour marquer le coup. Une sorte de petite fête sobre à base de boulets de 50kg expulsés par la soudaine ignition d'un bon kilo de poudre. De quoi réveiller tous les bébés de Rome et détruire la moitié de la ville à chaque fois qu'un nouveau Saint Maurice rejoint le calendrier, quoi.
Mais en fait non, à ce que je sache le Vatican n'a jamais fait parler la poudre pour une canonisation.
Quel autre usage peut avoir un canon?
Peut-être se débarrassait-on du corps du saint en le mettant dans un canon? Je précise que l'un des critères pour devenir saint, c'est que le corps ne soit pas décomposé après plusieurs années (le Pape Jean-Paul 2 ne sera ainsi jamais canonisé, il avait commencé à se décomposer vers 1995 environ). Afin d'éviter un encombrement des combles et des caves par des milliers de corps de saints refusant de retourner à la terre, le Vatican en bourrait-il ses canons afin de les expulser au loin? Réduire en miettes les corps de saints aurait au moins eu pour avantage de multiplier le nombre de reliques, et donc de faire marcher le commerce.
« Baoum! » Splortch... « Qui veut un intestin de Saint Benoît? Fraichement atterri et encore fumant, seulement 125,000 lires! Bientôt la canonisation de Sainte Blandine, on espère récupérer un membre intact ou deux! »
Ou bien les corps de saints étaient-ils envoyés sur orbite au moyen de canons, une façon comme une autre de les rapprocher de Dieu là-haut dans les cieux?
« Attention contrôle, procédons à la canonisation de Saint Ursule. Lancement dans 5, 4, 3, 2, 1, go! » Baoum!
« Attention SaintCom, le Saint dévie de sa trajectoire. Il semble que la mise en orbite soit ratée et le Saint est en train de se consumer en ré-entrée (ça la fout mal, un saint qui brûle)! Vatican, nous avons un problème! »
Cela pourrait expliquer les nombreuses étoiles filantes, héhé.

Mais finalement non, le terme « canoniser » n'a rien à voir, du tout, avec une pièce d'artillerie. Cela a une autre origine.
Peut-être le canon? La bière, là, que l'on boit entre amis. Les saints seraient-ils alcooliques? A force de boire le vin blanc du Christ?
Non plus.
Est-ce comme pour la Starac', les saints doivent-ils savoir chanter à la perfection en canon pour s'asseoir à la droite du Barbu?
Non, l'Eglise n'a que faire du chant, à part le grégorien et encore.

Mais alors bon sang, pourquoi dit-on que quelqu'un se fait canoniser? (me demandez-vous avec une curiosité certaine mélangée à une bonne dose d'irritabilité parce que je vous tiens la jambe depuis un bon quart d'heure avec mes canons même pas de Navarone...)

Eh bien cela vient de la Loi Canon. La loi de l'Eglise Catholique Romaine, quoi. C'est son nom. Vous savez, cet ensemble de règles disant que les prêtres doivent être abstinents, que les femmes doivent être au foyer et que le Pape doit savoir jouer du banjo.
En gros quand un homme est canonisé, c'est qu'il est réglé (comme une femme menstruée). Il entre dans un catalogue tout beau tout propre où figure les noms des autres saints ainsi que les raisons qui les ont mises là.
Voilà. C'était bien?
Comment? Cela n'explique rien?
Ah oui, tiens, on ne sait toujours pas pourquoi cette loi est Canon! Mes excuses.
Alors...
Peut-être est-ce comme les poubelles? Y avait-il un évêque Canon qui a un jour dicté les règles?
Non, pas que je sache, pas plus que de Pape Canon ou de Garde Suisse Canon (quoique un jour j'ai croisé un garde suisse en maillot de bain, et... Euh... Oubliez.).

Canon, pour la loi, vient en fait des mêmes origines que le canon de beauté. Il s'agit d'un ensemble de règles régissant une discipline donnée. Un canon de beauté, dans notre société, peut ainsi être une femme longiligne, blonde, à forte poitrine et avec un visage normal. En d'autres temps un canon de beauté a pu être obèse, ou difforme selon nos goûts. En un mot, une femme canon n'est pas la même selon les circonstances. Regardez les femmes-giraffes, les femmes-plateaux et les femmes à barbe (spéciale dédicace à Corbier).
La Loi Canon, alors, veut dire la loi légale, la règle légale, bref une Lapalissade oxymoronique et on voit que celui qui a nommé cela ainsi ignorait tout de la définition de « canon ». Ou alors il tenait vraiment à insister que la Loi de l'Eglise était supérieure aux autres ce qui ne m'étonnerait pas plus que ça.

Pour aller plus loin, « canon » vient du grec Khanon, une tige de roseau rigide. On voit que ça rigole pas, la Loi Canon est rigide. De plus Khanon vient d'un mot hébreu voulant dire « mesure » (bon, ça voulait aussi dire tige, roseau, canne...).
Donc canon veut dire deux fois règle : c'est la règle, la loi, mais aussi la règle, le double décimètre métallique que votre voisin de droite utilisait pour vous taper en 6e quand le prof avait le dos tourné.

Pour résumer, si vous voulez devenir saint, il faudra non seulement vous conformer aux règles de l'Eglise, mais aussi vous faire taper sur les doigts à grands coups de règles en fer.
Comme les bonnes soeurs le faisaient dans le temps.

Sacrés catholiques.



P.S. : avec l'émergence de la télé-réalité on a pu s'apercevoir que les femmes canon sortent souvent avec des boulets. La boucle est bouclée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouni

avatar

Nombre de messages : 496
Age : 35
Localisation : Krummes Elsass
Date d'inscription : 10/10/2009

MessageSujet: Re: Origine de certaines expressions   Lun 24 Jan - 16:02

Passer sur le billard
Cette expression, signifie passer sur la table d’opération.

SEDAN 1870 Le café des Soquettes . Pendant la guerre de 1870, il fut transformé en hôpital provisoire. Les blessés du champ de bataille, dont le maréchal Mac-Mahon, étaient soignés sur les tables de billard du restaurant. De là est peut-être née l’expression « passer sur le billard »… (hypothèse)

Plus sérieusement, à la fin du XIXe siècle, la maison Heymen-Billard, fondée à l'origine par Louis Alexandre Billard (v 1809-1884), médecin et dentiste, fabrique sous le nom Billard des fauteuils dentaires alors très connus. Les patients passent sur le billard, au sens de passer sur le fauteuil dentaire, expression étendue ensuite à l'ensemble des opérations médicales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouni

avatar

Nombre de messages : 496
Age : 35
Localisation : Krummes Elsass
Date d'inscription : 10/10/2009

MessageSujet: Re: Origine de certaines expressions   Lun 24 Jan - 16:41

Jérôme a écrit:
Ah, ça peut être interressant ce truc. Pour l'étrenner sans tarder je me permets de reposter ici quelque chose que j'avais déjà mis ailleurs. C'était pour une définition de mot, mais on peut considérer que "canoniser" est en soit une expression. Et j'aime bien son histoire.

On peut évidemment ajouter ici l'origine de certains mots !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouni

avatar

Nombre de messages : 496
Age : 35
Localisation : Krummes Elsass
Date d'inscription : 10/10/2009

MessageSujet: Re: Origine de certaines expressions   Mar 25 Jan - 21:56

Tenir la chandelle

Dans le temps où les lampes de chevet n'existaient pas, les valets et les soubrettes devaient tenir le chandelier à leurs maîtres durant leurs ébats, en leur tournant le dos. Depuis, l'expression est restée et on dit qu'une personne "tient la chandelle" lorsqu'elle est seule avec un couple. La plupart du temps, ceci évoque une situation inconfortable.

PS : C'EST MON 400ème POST !!!
YEEPEE !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouni

avatar

Nombre de messages : 496
Age : 35
Localisation : Krummes Elsass
Date d'inscription : 10/10/2009

MessageSujet: Re: Origine de certaines expressions   Mar 25 Jan - 22:23

Mort aux vaches

Cette expression daterait de 1870 alors que les allemands écrivaient sur leur poste de garde “WACHE” ce qui veut dire “garde”, “sentinelle”. Les relations franco-allemandes étant tendues, il n’est pas difficile d’imaginer qu’il fut facile aux français d’exprimer leur ressentiments envers les allemands en criant: “mort aux wache” puis “mort aux vaches”. Au fil du temps cette insulte s’adressera plus particulièrement à la police et aux gendarmes; enfin à toute personne portant l’uniforme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouni

avatar

Nombre de messages : 496
Age : 35
Localisation : Krummes Elsass
Date d'inscription : 10/10/2009

MessageSujet: Re: Origine de certaines expressions   Lun 31 Jan - 17:08

Etre fleur bleue

Dans le langage des fleurs, le bleu pâle exprime une tendresse inavouée, discrète et idéale. Il faut remonter à 1811 et à une oeuvre du jeune écrivain allemand Novalis (Lien externe), qui était en réalité le baron Friedrich von Hardenberg, pour trouver l'origine de cette expression.
Dans son roman inachevé "Henri d'Ofterdingen" (Novalis est mort à 29 ans), il y évoque à sa manière la légende d'un trouvère médiéval qui, parti à la recherche d'un idéal, découvre la fleur bleue symbole de la poésie.
Les Allemands parlent d'ailleurs de "die blaue Blume der Romantik" ou "la fleur bleue du romantique".
En traversant le Rhin, la fleur bleue a un peu changé de sens, puisque de la poésie, elle a été associée à une sentimentalité mélée de naïveté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouni

avatar

Nombre de messages : 496
Age : 35
Localisation : Krummes Elsass
Date d'inscription : 10/10/2009

MessageSujet: Re: Origine de certaines expressions   Ven 2 Oct - 16:18

Faire le pied de grue
La grue est un échassier, un de ces animaux au long bec au bout d'un long cou, mais aussi disposant de deux longues et fines pattes dont l'une semble parfois inutile, tant ces bestioles peuvent passer un long moment perchées sur une seule d'entre elles, y compris en dormant.

Un peu comme nos "grues des trottoirs", surnom qu'on donne depuis 1415 à ces dames faisant commerce de leurs charmes et qui attendent le client, adossées à un mur, un pied au sol (au moins un, c'est préférable !) et l'autre appuyé au mur, les faisant ainsi ressembler à nos échassiers.
Mais si les prostituées s'appellent ainsi, ce n'est pas vraiment à cause de leur éventuelle position sur une jambe, mais surtout parce qu'elle font le pied de grue sur le trottoir.

Faire le pied de grue se disait au XVIe siècle "faire (de) la grue" et au XVIIe "faire la jambe de grue", alors que le verbe "gruer" voulait aussi dire 'attendre'.
Bien entendu, toutes ces formes ont pour origine notre piaf capable de rester longtemps debout à attendre on se sait quoi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Origine de certaines expressions   

Revenir en haut Aller en bas
 
Origine de certaines expressions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Origine d'expressions
» Locutions et expressions
» expressions normandes
» Certaines des nouvelles chaînes sont introuvables sur TVTV.f
» le meilleur service pack pour HD2 rom orange d'origine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rien de tel que jouer aux jeux ! :: Discussions passionnantes (ou pas)-
Sauter vers: