AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Réponse de Plaf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 135
Date d'inscription : 28/04/2006

MessageSujet: Réponse de Plaf   Lun 1 Mai - 22:31

Cher Bertrand,

Je ne trouve pas les mots pour exprimer le sentiment de reconnaissance infinie qui m’anime depuis la réception de ton fameux chèque, dont le montant n’a pas manqué, je te l’avoue, de me faire douter et croire à une mauvaise plaisanterie. J’ai toutefois effectué les vérifications d’usage auprès de ma banque (non pas que je doute de ta générosité, mais je connais ton tempérament farceur, petit rigolo va), et je suis bel et bien un jeune millionnaire ( !). Je peine toujours à prendre conscience de mon nouveau statut. Si je t’écris c’est bien sûr pour te remercier mille fois (et ca ne suffirait pas, mais rassure toi je construirai une statue en ton honneur, en temps voulu). Non, si je souhaite t’écrire, c’est aussi et avant tout pour te tenir informé de la façon dont je vais faire usage de tout cet argent. On rigole pas avec une somme pareille. J’ai un plan, et bien rodé.
Tout d’abord ne crois pas que j’ai oublié ce fameux adage : « la prospérité financière n’apporte pas la félicité » (ou quelque chose comme ça). Ce proverbe, qui a traversé les temps depuis la création de cette notion même d’argent et de propriété dans nos sociétés, est même pour tout te dire à l’origine de certains choix dans mon projet. Mais ne brûlons pas les étapes, je désire te livrer sans fioriture, dans la plus pure honnêteté, le cheminement de mon raisonnement qui m’a amené à cette décision dont cette lettre est l’objet.
J’ai tout d’abord pensé à crier ma richesse nouvelle sur tous les toits en terminant chacune de mes phrases par une louange à ton égard et à jouir de mon argent pour inonder de cadeaux (et de bonheur ?) tous mes proches. J’ai pensé à distribuer un peu de cette joie qui se lit dans les yeux d’une personne lorsqu’on pense à elle, par un petit cadeau, ou une aide financière. Tout ça j’y ai pensé. Quelques minutes au moins je l’ai même presque envisagé. Mais le fameux proverbe mentionné plus haut m’a ramené à une constatation lucide : ce n’est pas aider les gens que de leur offrir des choses, car le seul vrai cadeau qu’on peut faire à quelqu’un qui compte pour soi c’est de lui apporter chaque jour un peu d’amour. Bon voilà, et il est à noter que l’amour ça coûte zéro euro hein, alors c’est tout bénéf’.
Ayant libéré ma conscience par le choix de ne pas m’éparpiller en donations diverses mais en choisissant de garder le pognon pour moi et moi seul, j’étais déjà parti sur de bonnes bases (et en plus j’évitais un risque très pénible de susciter des jalousies ! et ouais malin le gars). Mais il fallait aller plus loin. Si je décidais un usage strictement individuel (égoïste diront les mauvaises langues) de tout ce blé, je souhaitais toutefois conserver une certaine vie sociale, ca n’a pas de prix (certains diront qu’on peut toujours acheter ses amis, ce n’est pas faux, mais je me refuse (pour l’instant ?) à ce genre de dérives un peu mesquines). Voilà, mon deuxième choix fut donc de laisser dans le secret la nouvelle de cette richesse nouvelle. Le secret le plus strict, y’a pas de mère, père, frère(s)/sœur(s), (petit (e)(s)) ami(e)(s) (proche(s), éloigné(e)(s)) qui tiennent (à noter : rayez les « e », « s » inutiles. J’ai souhaité donner à cette phrase le caractère le plus universel qui soit). Même mon chien (si j’en achète un, pour le plaisir de claquer un peu de thunes, maintenant que j’en ai à revendre !) restera dans l’ignorance la plus totale. On sait jamais, des fois les chiens sont malins, à l’exception des teckels bien sûr. Tout le monde sauf toi, bien sûr. Mon plan va même plus loin : pour ne pas éveiller le moindre soupçon j’ai décidé d’abaisser un peu mon niveau de vie en prétextant dans mon entourage une baisse de salaire dans mon travail. Aussi à l’heure où je t’écris, dès que je reçois quelqu’un, je ne manque pas de lui servir du Cola Leader Price, dans des verres en carton, en m’excusant maladroitement de mon accueil très modeste. Lorsque je sors, j’enfile toujours les mêmes vieux habits, et je prends soin de ne pas m’être lavé depuis trois jours. Et oui, l’eau de la douche, ça coûte, y’a pas de petites économies. Bien entendu, aussitôt que je me retrouve seul, c’est champagne et petits fours. Je sors le fois gras pour le goûter, je casse des assiettes en porcelaine pour le plaisir d’en racheter.
Voilà à l’heure où j’écris ces lignes mon argent fructifie grâce aux taux d’intérêts élevés que j’ai pu obtenir dans les meilleures banques suisses.
Reste à te dévoiler à toi et à toi seul l’objectif ultime de ce plan. A l’horizon 2048, un jeune peintre de ma connaissance (qui ne sera plus jeune) aura percé dans ce monde très fermé de la peinture monochrome et a d’ores et déjà prévu de monter l’exposition la plus chère de l’histoire de la peinture, le 25 décembre 2048, dans un lieu gardé secret pour l’instant. Les plus éminents spécialistes viendront admirer cette œuvre monumental et ambitieuse que sera « 42 paysages de neige totale, depuis l’hiver 2006 jusqu’à l’hiver 2048 » par Karl Bergman Friedrischkeit (mon ami est allemand). Cette collection unique de peintures sera l’œuvre d’art la plus osée du 21e siècle, et j’en deviendrai l’acquéreur privilégié. J’achèterai alors une villa blanche, que je tapisserai de ces 42 monochromes blancs, et je terminerai mes vieux jours, blanc comme neige, si j’ose cette petite boutade. Si pour une raison ou une autre ce plan échoue, j’ai prévu dans un plan B de me rabattre sur l’achat de l’usine Nesquik et constituer la « déferlante jaune », œuvre mettant en scène 132000 boites de Nesquik vides. Cette idée ne manquerait pas de bouleverser le monde de l’art moderne, mais je la conserve pour l’instant simplement comme un recours.
Si mon plan t’intrigue et que tu souhaites voir en exclusivité un scan vulgaire d’une ébauche du premier tableau de la collection intitulé sobrement « hiver 2006 », presque achevé à l’heure où j’écris ces lignes, je te renvoie à l’adresse suivante :
http://tinypic.com/view/?pic=np5js4
(ou http://i1.tinypic.com/np5js4.jpg)
(je suis sûr que tu sauras en apprécier toute la beauté)

Je dois te laisser, j’attends des invités à qui j’ai concocté un somptueux plat de hachis Parmentier surgelé Lidl.

Amicalement,
Plaf le riche.

PS : je n’ai plus de monnaie et faire la queue à La Poste est quelque chose qui m’exaspère, aussi j’ai posté cette lettre sans l’affranchir, je te remercie par avance de régler la petite taxe qui l’accompagnera lorsqu’elle te parviendra, dans les meilleurs délais je l’espère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://riendetel.cultureforum.net
 
Réponse de Plaf
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le statut d'auto-entrepreneneur (Réponse photo de Juillet 2010)
» Une lettre reste sans réponse
» Voila la réponse
» Don de CI, Réponse Photo et autres
» Petite question, demande de réponse rapide !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rien de tel que jouer aux jeux ! :: Sujet 5 : LeChat gagne au loto ! (par lui-même)-
Sauter vers: